Home

Le Télémaque 2, nouveau bébé dans l’Odyssée des Marion

Sep 27, 2019 / by admin / In Non classé / Leave a comment

Le Télémaque 2 en mer

Pas de mythologie mais un navire tout neuf et bien réel. Jean-Baptiste et Virginie Marion ne sont pas au cœur de la légende d’Homère mais ils écrivent bel et bien un nouveau chapitre dans l’histoire de la pêche de Grandcamp- Maisy.

Jean-Baptiste est l’un des trois frères qui forment la cinquième génération de pêcheurs chez les Marion et à quarante ans, il pense à l’avenir en espérant que ses deux petits garçons, âgés de 7 et 5 ans, iront à leur tour en mer quand l’heure de la retraite aura sonnée. Avec son épouse, il met tout en œuvre pour assurer les meilleures conditions possibles à la relève. Cela commence par un bateau neuf, le premier de l’armateur, qui veut qu’il soit parfait en tous points et avant tout pour son équipage.

Le Télémaque 2 à quai

Tunnel of Loc et étrave IR pour plus de confort et un meilleur rendement

Jean-Baptiste Marion veut un navire plus confortable pour lui et ses marins avec qui il travaille depuis toujours. L’accent a notamment été mis sur l’isolation phonique avec un groupe électrogène insonorisé et une salle machine dont l’isolation a été très poussée. La forme de carène a été déterminante pour une meilleure tenue à la mer et pour répondre aux contraintes d’accès au port de Grandcamp.

Jean-Baptiste a donc opté pour le Tunnel of LoC conçu par COPREXMA. Le système de voute permet de réduire le tirant d’eau ; « on est à un maximum de 3,50 m et plutôt autour de 3,30 m à Grandcamp, précise Jean-Baptiste. » « Cela permet aussi meilleur rendement à l’hélice qui devrait se traduire par des économies de carburant. »

« On a aussi choisi l’étrave inversée IR de COPREXMA. Nous ne voulions pas de bulbe sur le plan esthétique. Cette solution améliore le confort et permet de gagner en volume sous la pontée. Ce design a déjà fait ses preuves autrefois : mon arrière-grand-père, se souvient-il, était marin à bord du cuirassé Le Mirabeau qui avait une étrave inversée. Celle du Télémaque est retroussée et on y a intégré un « casque » pour avoir un renvoi et une meilleure tenue à la mer. »

L’étrave inversée retroussée permet d’avoir quasiment 16 mètres à la flottaison, ce qui apporte des gains sur la vitesse, sans consommer davantage et améliore le confort : des volumes amortisseurs sur l’avant permettent l’installation de plus d’équipement (polyvalent fond, coquille et pélagique en fonction des saisons) et il y a plus d’espace pour le conditionnement des captures et davantage de surface de pont. Cela donne une cale de près de 50M3 et des locaux vie entièrement aménagés sur le pont principal et accessibles d’un bord à l’autre sans passage par l’entrepont de travail, pour plus de sécurité et de confort pour les marins. La plage arrière en inox renforcé est moins exposée à l’usure générée par les dragues et les éventuels débris abrasifs.

L’armateur a aussi optimisé les équipements en intégrant des capteurs de panneaux de chalut et un sondeur WASP pour améliorer la cartographie.

Télémaque 2 et son équipage

Une aventure humaine

Après les premiers essais en mer, le constat est unanime : Télémaque 2 est extrêmement silencieux et stable. « C’est bien plus agréable depuis les postes de travail et les espaces vie, se félicite Jean-Baptiste » « Pas une goutte pendant la route même dans le clapot. Et à quai, on n’entend rien, ajoute Virginie ». Madame Marion s’occupe de la gestion quotidienne de l’armement, des débarquements et de la vente, principalement à la criée de Grandcamp. Avec l’équipage ils forment une véritable famille. « Les gars ont été impliqués dans le projet de construction depuis le départ. Ils viennent au chantier avec nous… J’ai deux marins qui cuisinent, c’est à eux de décider de l’agencement ! explique Jean-Baptiste. »

« Tout cela n’a été possible que parce que nous avons travaillé en étroite collaboration avec PIRIOU et COPREXMA. Qu’il s’agisse des équipes du chantier ou de l’architecte, tous savent se rendre disponibles, sont à l’écoute et toujours chaleureux avec nous. On a même créé un groupe sur Facebook pour échanger des photos. Nous faisions déjà entretenir le premier Télémaque chez PNS. Le bateau acquis en 2003 a été construit en 1990 et il est impeccable. Même avec 30 heures de route, on continuera à venir pour l’entretien du nouveau Télémaque. On prend soin de nous et le travail est bien fait, affirme Virginie. »

Un vent d’optimisme pour la pêche

Plus que quelques réglages avant l’entrée en activité de Télémaque 2 prévue début octobre. « La saison de la coquille en Baie de Seine commence le 1er octobre, mais on préfère prendre le temps pour que tout soit parfait. On aimerait que Télémaque 2 soit en quelque sorte un bateau-témoin et qu’il y en ait de nombreux autres conçus par COPREXMA et PIRIOU, dit fièrement Virginie. » Dans le contexte du Brexit et de querelles historiques entre anglais et normands, la construction de plusieurs chalutiers coquillers (3 navires vont arriver à Grandcamp) est un signe d’optimisme pour le secteur. Jean-Baptiste et Virginie Marion croient en l’avenir.

« Ce qui m’inquiète un peu, avoue l’armateur, ce sont les autres pays qui pourraient venir pêcher dans nos eaux. Mais ma famille pêche depuis 5 générations et on a toujours su s’adapter. Ce que l’on cherche c’est la polyvalence qui nous permet de passer d’un métier à l’autre. La coquille représente près de 70% de notre chiffre d’affaires ; aujourd’hui on travaille le pétoncle et la sèche… on reste à l’écoute du marché. Alors, laissez-moi naviguer et je vous raconterai, conclue Jean-Baptiste. »

Le Télémaque 2 au sec

Caractéristiques du navire :

Le navire de 15,95 mètres de long et 7,24 m de large (moins de 16 mètres pour pouvoir pêcher la coquille) est assez large pour pouvoir embarquer 2 bâtons de 8 dragues à coquille.

Overall length …………………………………………………. 15,95 m
Overall width ………………………………………………………… 7,24 m
Hollow in the PP…………………………………………………………… 3.15 m
Propulsion / fixed propeller………………………………………………. Ø2000 mm
Engine …………………………………………………..CUMMINS KTA19 of 440 horsepower
Crew……………………………………………………………….. 6 p.
Hull / superstructure…………………. Steel / aluminium

Your comment

Back to all posts